Revenus complémentaires : Assurance-Vie VS Compte titres


boxing-gloves

 

En guise d’échauffement…

 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous allons rappeler la fiscalité se rattachant au compte titres ainsi qu’à l’assurance-vie. L’angle de comparaison se situe au niveau de la fiscalité des revenus que nous pouvons appréhender soit par la détention d’obligations ou d’actions au sein d’un compte titres ou par la détention d’obligations ou d’actions au sein d’un contrat d’assurance-vie.

Ce flux à percevoir aura par convention un taux de rendement identique (2 %) afin de faciliter la clarté du match. Nos deux modes de détention rencontrent un candidat à l’épargne imposable à la tranche marginale d’imposition à 45 %. (Non assujetti à la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus « CEHR » pour les intimes)

Poids de l’épargnant : 500 000 €

Durée du combat : 10 ans

(Abstraction volontaire de la CSG déductible à 5.10 %)

Le compte titres

Obligations

Le coupon détaché par une obligation est intégralement imposable au barème de l’impôt sur le revenu, soit une taxation maximum possible à la tranche marginale d’imposition à 45 %. S’ajoutent les prélèvements sociaux à 15.50 %.

Soit une pression fiscale et sociale totale pour 100 € perçus :

45 € + 15.50 € = 60.50 €

Soit net = 100 € – 60.50 € = 39,50 €

 

Actions

Le dividende distribué par une action est imposable au barème de l’impôt sur le revenu, après un abattement de 40 %, soit une taxation maximum possible à la tranche marginale d’imposition à 45 %. Plus les prélèvements sociaux à 15.50 % sur l’intégralité du dividende.

Soit une pression fiscale et sociale totale pour 100 € perçus :

Au titre de l’impôt sur le revenu = (100 € – 40 %) * 45 % = 60 € * 45 % = 27 €

15.50 €

Soit net = 100 € – 27 € – 15.50 € = 57,50 €

 

La fiscalité est différente en fonction de la nature du revenu : coupon ou dividende !

 

 

Assurance-vie

La fiscalité de l’assurance-vie en cas de retrait (rachat partiel) est dégressive en fonction de la durée de détention du contrat :

 

Seul les intérêts compris dans le retrait sont imposables

 

fiscalité asv

 

Entre 0 et 4 ans :

A l’impôt sur le revenu ou sur option au prélèvement forfaitaire libératoire au taux de 35 % et prélèvements sociaux à 15.50 %

Entre 4 ans et 8 ans :

A l’impôt sur le revenu ou sur option au prélèvement forfaitaire libératoire au taux de 15 % et prélèvements sociaux à 15.50 %

Après 8 ans :

A l’impôt sur le revenu ou sur option au prélèvement forfaire libératoire au taux de 7.50 % après un abattement de 4 600 € pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple sur les intérêts par an et prélèvements sociaux à 15.50 %

 

« Soit peu d’intérêts au départ au sein du retrait et une fiscalité à 35 % au lieu de 45 %, puis plus d’intérêts ensuite et une fiscalité plus douce 15 % au lieu de 45 % et 0 % ensuite« 

 

Le gagnant est…

 

Versement initial : 500 000 € sans frais sur versement / rentabilité 2 % l’an net de frais

 

 

 

 

Sans grande surprise la détention en assurance-vie permet de minorer considérablement la pression fiscale et sociale comparativement à la fiscalité rattachée au compte titres.

Avec un taux de pression maximum à près de 4 % contre 60.50 % !

 

A votre service pour étudier votre stratégie de revenus complémentaires.

http://fiduciapatrimoineblog.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *